Passer au contenu principal

Les thèmes habituels concernant une salle de bains sont, bien sûr, la baignoire, le lavabo, la robinetterie, les meubles et le chauffage. Pour autant, l'éclairage n’est pas moins important. Si vous le choisissez de manière réfléchie, vous avez une chance d'obtenir un espace fonctionnel et particulièrement intéressant.

Règles d'éclairage d’une salle de bains

shutterstock_2148208433.jpg

La salle de bains est un lieu spécifique qui nécessite une approche particulière lors du choix de l'équipement. Cela vaut pour les meubles et les accessoires, mais plus encore pour l'éclairage qui doit obéir à une réglementation bien définie. La raison de ces normes strictes est évidente: l'électricité et l'eau représente une combinaison mortelle lorsqu'elles entrent en contact. La législation a donc mis en place  la norme NFC 15-100 qui contient la section dédiée aux installations électriques dans les espace équipés de baignoire, de douche, de lavabo... La norme divise la salle de bains en différentes zones et spécifie pour chacune d'entre elles le type d’éclairage convenable.

Chiffres mystérieux des luminaires de salles de bains

Lors du choix d'un luminaire de la zone donnée, il est nécessaire de se concentrer sur sa résistance à l'eau. Celle-ci est indiquée par l'abréviation « IP » suivie des chiffres déterminant dans quelle mesure ce luminaire est capable de supporter l'interaction avec l'eau, c'est-à-dire s'il est sûr (deuxième chiffre), ainsi que la résistance à la poussière et aux particules solides (premier chiffre). Chaque zone dispose alors de son propre groupe de codes.

Intensité de la lumière et éclairage central

Comment donc aborder l'éclairage d’une salle de bains ? La salle de bains, étant en général assez structurée, apprécie une bonne luminosité. Le plus souvent, l'éclairage est résolu par une lumière centrale placée au plafond. Elle doit être en capacité de diffuser uniformément la lumière ainsi que d’éclairer les coins les plus éloignés. Quelle intensité d'éclairage choisir pour un salle de bains ? Là encore, nous pouvons nous appuyer sur des normes techniques. Le minimum absolu est de 250 lux (c'est-à-dire 250 lumens parm2). Ainsi, si vous avez une salle de bains de 2×3m2 (6m2 au total), vous avez besoin d'une lampe qui produit au moins 1 500 lumens. Par souci d'exhaustivité, la valeur IP optimale dans ce cas commence à IP44.

Un seul point de lumière n'est jamais suffisant

shutterstock_2169376965.jpg

Afin d’obtenir une pièce bien éclairée, il est également conseillé d'ajouter des luminaires d’appoint. Ils peuvent compléter l'éclairage central ou parfois même le remplacer. On utilise des luminaires d’appoint en particulier si le revêtement est de couleur sombre. Combien de luminaires d’appoint choisir et comment les disposer dans une salle de bains ? La réponse est vraiment individuelle, car elle dépend du plan et de l’aménagement de la salle de bains. Si vous les choisissez en complément du plafonnier, ils peuvent éclairer agréablement des coins plus retirés. Par exemple l'espace près de l’armoire, au-dessus des toilettes, au-dessus de la porte... Vous pouvez également les utiliser pour créer un élément sophistiqué sous forme de ligne lumineuse. 

Si vous optez pour des spots de classe IP67, vous pouvez les placer dans la douche ou au-dessus de la baignoire. Vous pouvez les commander à l'aide d'un interrupteur séparé, ce qui vous permet de réguler l'intensité lumineuse de la pièce.

Comment éclairer le miroir de salle de bains ?

Le miroir est un élément spécifique auquel il faut accorder une attention particulière en termes d'éclairage. Il est important de se rappeler que le miroir ne sert pas seulement à vérifier sommairement notre apparence, mais aussi à prodiguer des soins plus sophistiqués à la peau. Enfin, il contribue à l'atmosphère générale de la pièce. C’est pour toutes ces raisons qu’un miroir de salle de bains devrait avoir son propre éclairage. Vous pouvez opter pour des lumières autonomes, qui sont le plus souvent placées au-dessus ou à côté du miroir, ou choisir un miroir dont l'éclairage est déjà intégré. Dans de nombreux cas, vous pouvez même contrôler l'intensité ou modifier la température de la lumière.

Pour les soins du visage détaillés ou les maquillages minutieux, un miroir grossissant est recommandé . Idéalement, ce miroir serait aussi doté d'un éclairage distinct. Pour plus d'inspiration, vous pouvez consulter notre article précédent Comment éclairer un miroir de la salle de bains.

La magie réside dans les combinaisons et les couleurs

La salle de bains n'est pas seulement un espace pratique, mais également un lieu de détente et de repos. Dans ces moments de relaxation, vous ne souhaitez pas une salle de bains parfaitement lumineuse, mais plutôt un éclairage plus discret. L'une des solutions consiste à n'allumer qu'une partie de l'éclairage du plafond. Vous pouvez aussi équiper votre salle de bains d'éclairage au sol ou en bas des murs (attention à la réglementation), qui est également utile pendant la nuit afin d’éviter l'éblouissement total. Ce type d’éclairage augmente également la sécurité des déplacements, ce qui sera apprécié non seulement par les personnes âgées, mais aussi par les ménages avec des enfants. Bien entendu, vous pouvez aussi profiter de l'éclairage des miroirs, qui offre souvent des variations de couleur de la lumière.

L’éclairage non conventionnel

Les toilettes électroniques éclairées constituent une nouvelle tendance tout autant que l’éclairage commandé par détection de mouvement. Veuillez tout de même à prendre connaissance des certaines restrictions s’appliquant aux ménages avec des animaux de compagnie. Si vous voulez agrémenter l'espace d’une manière spéciale, optez pour des pommes de douche ou des panneaux de douche lumineux. qui rendront ce moment de détente encore plus agréable.

Produits connexes

€ 36,26 TTC
En stock 4 pièces
Expédié demain
€ 29,09 TTC
Expédié habituellement dans 38 jours.
promotion
€ 52,32 TTC
En stock 1 pièces
Expédié demain
€ 48,78 TTC
En stock chez fournisseur.
up